Januario Jano

Januário Jano (1979, Luanda), aussi connu sous le nom de Jano Mcbeeboo, a pris très tôt l’habitude d’explorer plusieurs manières de créer une image – en faisant des peintures murales, en recueillant et découpant des journaux et des revues pour créer des “scrapbooks”. Il a ainsi exploré différentes formes et types de supports, utilisant ce qu’il avait à disposition. Il a achevé ses études supérieures en Études du Design avec mention BA (Hon.) en 2015 à l’ancienne Université Guilhall (actuellement London Metropolitan University). Son intérêt pour l’esthétique et la culture insérées dans un contexte social oriente son travail actuel, basé sur des études dans ces domaines.

Januàrio Jano crée une histoire à travers son esthétique et définit un passage faisant coexister le passé, le présent et le futur. Par le biais d'un registre expressif et d'une esthétique colorée et vibrante, l'artiste, à l'inverse de son travail exposé à Luanda, ne laisse pas de place à la réflexion, au rationnel et à l'argumentation. Januàrio utilise des symboles et des traits qui lui sont caractéristiques pour donner vie à une ligne d'expression plus spontanée en apparence seulement, car tout est annulé par le contrôle, exprimé par de grandes lignes noires connotant un cote très masculin et mature."Kwika", titre de cette exposition, signifie "amarrer" en Kimbundu. Januario Jano, qui appartient au peuple Ambundu en Angola, s'intéresse à aborder le passé dans le présent pour ouvrir des chemins vers le futur.  Amour ou haine, il n'y a pas d'autre choix possible.

A l’origine d’une ligne d’expression artistique unique à travers kwicks Pop, Januário Jano cultive un intérêt particulier pour l’esthétique et la culture insérées dans un contexte social à travers son travail actuel basé sur des études dans ces domaines. Januário travaille particulièrement la peinture, les installations, les vidéos et la photographie en utilisant des expressions qui vont de l’art traditionnel à l’art de rue, dans un mélange des genres.