Viktor Chapovalov
29/04/2015 au 20/06/2015
1, place de Thorigny
75003 PARIS

Les traces du temps


Viktor Chapovalov, né en 1955, a reçu sa formation artistique au collège d’art et de design de St. Petersburg entre 1976 et 1981.

« Le collège m’a donné une base solide de la connaissance de la plupart des techniques et des médias de création, dont le dessin, la peinture, l’histoire de l’art, la sculpture, etc. »

Chapovalov s’est spécialisé dans le design industriel. Suite  à l’obtention de son diplôme, il a travaillé dans son domaine aussi bien que dans le graphisme. Au milieu des années 80,  l’artiste a rejoint un groupe des artistes indépendants. Durant la Perestroïka, ce groupe s’est distingué par sa volonté de travailler librement, refusant de suivre les lignes directrices  imposées par le gouvernement soviétique.

A la Suite de cette rencontre Chapovalov a développé ses peintures abstraites et surréalistes. Ses références artistiques sont les constructivistes russes de XX siècle, dont Kandinsky, Malevitch et El Lissitzky.

En 1990, Chapovalov a été invité par un collectionneur à travailler à Stockholm. Les turbulences politiques liées à la chute de l’union soviétique l’ont convaincu de partir en Suède. Il vit sur la côte ouest de la Suède depuis 1991.

C’est en Suède que Chapovalov a développé son propre style minimaliste qu’il a régulièrement présenté à travers des expositions personnelles et collectives. A partir de 2000, l’ordinateur est progressivement devenu pour Chapovalov un outil important de création. Souvent l’artiste commence à travailler en dessinant un croquis sur papier, qu’il scan ensuite. Une fois enregistré sous format numérique, il retravaille le dessin sur l’ordinateur avec de nombreux effets visuels et graphiques. Chapovalov développe ses peintures à partir de ses dessins préalables.

Chapovalov explique son art ainsi:

« J’expérimente des compositions avec des formes simples abstraits et une teinte minimale. Le processus créatif est un voyage passionnant. Parfois le tableau est composé de lignes épaisses ou fines, traversant des surfaces de champs aux couleurs douces. Les contrastes de couleurs créent des effets forts et dégagent de l’énergie. Ce sont les différents éléments de la composition : de simples lignes droites, des points, des formes irrégulières géométriques mise en relation avec les nouvelles technologies et avec l’architecture, qui créent une tension. En ce moment j’essaie, en comparaison avec mes œuvres précédentes, de simplifier et de trouver une pureté authentique. »

 

Brigitta Tingdal

Journaliste culturelle



Viktor Chapovalov, born in 1955, received his artistic training for five years at the College of Art and Design in St. Petersburg from 1976 to 1981.

- College gave me a firm foundation in most techniques and artistic expression - drawing, painting, composition, art history, sculpture and more, he says.

Chapovalov chose industrial design as a specialization. He worked in this field as well as with graphic design after graduation. In the mid-80s, he applied to the group of independent artists, an artist groups who wanted to work freely and not follow government guidelines.

He now developed his surrealist and abstract paintings. Inspiring people were the constructivists of the 20s, such as Kandinsky, Malevich and El Lissitzky.

In 1990, Chapovalov was invited by a cÒollector in Stockholm to work. The new political winds in Russia meant that he decided to move to Sweden. He now lives at the Swedish west coast since, 1991.

In Sweden, he has since developed his special minimalist style that he has exposed at several exhibitions. After 2000, the computer has increasingly become an important tool. He often creates a sketch on paper which he then scans and further elaborates on the computer with various effects. As a result after this process, the finished sketch will become an art work on canvas.

Viktor Chapovalov explains his artistic creation as follows:

- I’m experimenting with compositions with simplified abstract forms and minimal shades. The creative process is an exciting journey and an attempt to capture the spirit that fills me with great joy. Sometimes the compositions consist of thin and thick lines crossing the soft colour fields. Contrast colours create strong effects and provide energy. Simple straight lines, dots, irregular geometric shapes made in relation to new technology and architecture create tension. Nowadays, I try, in contrast to previous work, to simplify and find a genuine purity.

 

Birgitta Tingdal

Culture Journalist